Diabète

Publié le par aurélie

Dr JEN, Beijing , le 26/07/2005
 
 
 
 
DIABETE - XIAO KE
 
 
Mange et boit beaucoup, urine beaucoup et urines sucrées.
 
Le taux de diabète est en augmentation en Chine, il touche environ 3000 personnes par jour.
Cette augmentation est dû essentiellement au mode de vie : le stress, le travail, alimentation grasse.
 
Il existe deux catégories :
 
-          le diabète soigné par des médicaments ; celui-ci peut être traité par l'acupuncture et environ 40 millions de personnes seraient susceptibles d'être traitées.
-          Le diabète soigné par les hormones.
 
Au début de la maladie, les urines sont fréquentes surtout pendant la nuit, les patients boivent beaucoup sans que la soif soit étanchée, il y a de la fatigue accompagnée d'un amaigrissement.
 
 
 
ETIOLOGIE
 
 
1.       Faiblesse innée
 
Le Vide de Yin engendre un feu interne.
Le facteur héréditaire; parents ou grands-parents augmentent la probabilité de la maladie.
 
2.       Alimentation
 
La consommation excessive d'aliments gras et d'alcool, les plats épicés aggravent la chaleur et sont nocifs pour l'Estomac et les intestins entraînant un dysfonctionnement des appareils digestifs.
La chaleur consomme beaucoup d'aliments et le patient a toujours faim.
 
3.       Psychisme
 
Les colères fréquentes, le stress de la vie moderne lèsent le Foie qui est troublé.
Les émotions provoquent un feu interne qui attaque l'Estomac et les intestins.
 
4.       Sexualité
 
Les rapports trop fréquents troublent les Reins, ce qui provoque un Feu-Vide qui monte et attaque le Poumon.
 
 
 
 PATHOGENIE
 
Au diagnostic: 
 
VIDE DE YIN
EXCES DE YANG
CHALEUR INTERNE
 
P - E - R sont les plus souvent attaqués ; mais ce sont les R que l'on rencontre le plus souvent en clinique. Il s'agit de réactions en chaîne qui fait que les R vont être indirectement touchés.
 
 
POUMON
"Source supérieure de l'Eau"
La circulation de l'eau est dirigée par le P
Il n'y a pas assez d'eau qui circule dans les O/E
 
Û l'eau ne peut monter à la tête = soif
 
Û l'eau ne monte pas = urines fréquentes
 
ESTOMAC
" Mer de l'Eau et des Aliments "
E et Rte sont souvent liés dans la pathologie ; si l'un est attaqué, l'autre est troublé
 
RATE
Digère les aliments
Si le Yin de la Rte est lésé, alors E ne peut
Fonctionner normalement
 
Û les aliments contiennent de l'amidon et du sucre ;
s'ils ne sont pas digérés = urines sucrées.
 
Û si les aliments ne sont pas absorbés = faim importante, le patient mange beaucoup mais reste mince.
 
REIN
Racine du Yin et du Yang véritables
 
 
 
 
Dirigent les selles et les urines
Si le Yin est Vide ; un feu - Vide se développe à l'interne.
 
Û la chaleur monte et lèse P et la bouche = soif
                                          C = palpitations, irritabilité
                                          E = anorexie
 
Û l'eau descend = fréquence anormale
 
 
·         VIDE DE YIN à ATTAQUE LE YANG à  AFFAIBLISSSEMENT DU YANG - R, Rte -
 
       Racine                        surface                                           stade avancé
 
 
·         Le Vide de Yin pénètre les artères, les vaisseaux, les veines à les vaisseaux sont obstrués
Les urines fréquentes entraînent un manque de LO dans les vaisseaux.
 
 
 
Avant, seules les personnes de plus de 50 ans devenaient diabétiques, aujourd'hui cela touche les jeunes et la population aisée. Pour les jeunes le traitement est plus difficile car l'excès de Yang est d'autant plus fort et les syndromes typiques moins visibles : vertiges, angine de poitrine, boutons.
 
 
 
Si la maladie est grave on verra apparaître migraines, vomissements, essoufflement…
 

 
DIAGNOSTIC
 
·         Déterminer l'origine de la soif pour ne pas confondre avec :
 
-          Le rhume, la grippe où la soif se manifeste après la maladie.
 
-          L'hyperthyroïdie, la maladie de Basedow ; présentant comme symptômes soif importante, mange beaucoup et amaigrissement, augmentation du rythme cardiaque, déformation du cou, goitre mais urines normales
 
 
·         Clinique
 
3 catégories
 
POUMON
ESTOMAC
REIN
Foyer supérieur
Foyer médian
Foyer inférieur
Chaleur du P
Excès de soif
Chaleur de E
Excès de faim
Vide des R
Urines fréquentes
 
 
Biao - Ben
 
-          Racine : Vide de Yin
 
-          Surface : Chaleur
 plus visible en début de maladie ; au milieu les deux sont bien visibles ; au stade avancé c'est le vide de Yin qui prend le dessus et au stade incurable on peut voir Vide de Yin et Vide de Yang avec atteinte des R.
 
Le diabète est accompagné d'autres maladies qui surviennent lorsque le diabète évolue à abcès, maladie des yeux, troubles cérébraux vasculaires.
 
 
PRINCIPE DE TRAITEMENT
 
-          dissiper la chaleur
-          favoriser le Yin
-          drainer les méridiens et les vaisseaux ( quand les veines et les méridiens sont bloqués par l'insuffisance de liquides circulants ; ex : abcès)
 
·        Diabète du Foyer Supérieur ( P )
 
soif, irritabilité, bouche et gorge sèches, faim, urines anormales.
Langue : rouge et sèche ; enduit fin et jaune, manque de salive
Pouls : fin, glissant, rapide.
 
PTT : chasser la chaleur
          Favoriser le Yin
 
TTT : YI SHU ( 8e vertèbre, 1,5 cun)
           13 V - favorise le Yin du P
           15 V, 9 P, 8 C (en dispersion) - dissiper la chaleur du C
           11 P (dispersion) - 10 P - chasser la chaleur du P (soif, pb de gorge)
           17 V - pt de réunion du Sang
 
Soif, manque de salive : HM sous la langue ( saigner ou enlever les aiguilles)
 
 

 
 
·        Diabète du Foyer Médian ( E )
 
Faim importante, régurgitations acides, maigreur, soif et boit beaucoup, selles sèches et urines fréquentes.
Langue rouge ; enduit jaune et sec
Pouls Glissant, Rapide (ou Faible si la maladie est avancée)
 
PTT : dissiper le Feu de E
          Favoriser le Yin de E
 
TTT : YI SHU (pt du diabète)
           20 V - 21 V ( tonification - dispersion) - fortifier Rte / E , dissiper la chaleur de E
           6 Rte ( tonification)
           44 E (dispersion)
 
Si problèmes importants de E : 36 E ( harmonisation) - 12 RM ( dispersion) - 6 MC (dispersion ; si chaleur - vide monte au c)
 
Laisser les aiguilles en place 30 mn - 10 séances
 
 
 
·        Diabète du Foyer Inférieur ( R )
 
Urines très fréquentes, sucrées et épaisses
Irritabilité, soif fréquente
Vertiges, myopie, courbatures lombaires
Langue rouge ; peu d'enduit ( langue en miroir)
Pouls Profond, Rapide, fin
 
PTT : tonifier le Yin
          Favoriser les fonctions des R
 
TTT : YI SHU - 23 V - 3R (en tonification) - tonifier le Yin des R
           18 V - 3 F ( en dispersion) - excès de chaleur due au Vide de Yin ( myopie, vertiges)
Vide de Yang : 4 DM (moxa) - 6 RM
Vide de Qi des R ( stade avancé : visage pâle, crainte du froid, froid des 4 membres) : 5 R - 7 R
 
Peut provoquer l'impuissance chez l'homme : langue pâle et enduit blanc ; pouls Profond, Faible, Fin
 
Laisser les aiguilles en place 30 mn - 3 séries de 10 séances pour contrôler l'évolution de la maladie.
 
 
TRAITEMENTS COMPLEMENTAIRES
 
Myopie : 18 V
Pb des yeux : 23 V, 37 VB, 1 VB, HM du milieu des sourcils, 2 V, 2 E
Pb des articulaires : pt locaux
Pb oreilles : 21 VB - 19 IG - 2 VB
Abcès, boutons : 40 V - 5 P - 14 DM - ou enlever l'abcès avec 5 ou 6 aiguilles s'il est imposant
 
Dr JEN, Beijing , le 26/07/2005
 
 
 
 
 
 
En Médecine Occidentale, le diabète sucré est une maladie métabolique chronique. Le sujet diabétique présente une anomalie du métabolisme des hydrates de carbone : défaut de production, d'action ou d'effet de l'insuline ; hormone sécrétée par le pancréas. La conséquence est que la quantité de sucre dans le corps n'est plus contrôlée , le sucre n'est plus transformé en énergie, donc le niveau de sucre est élevé.
 
Il existe le diabète de type I (juvénile ou insulino-dépendant) qui peut survenir à tout âge mais il survient essentiellement à l'enfance (7 - 8 ans) et pendant l'adolescence (14 - 15 ans). Ces personnes ne peuvent vivre sans un apport d'insuline car ils ne la fabriquent pas.
 
 Et le diabète de type II (de la maturité ou non insulino-dépendant). Ce diabète survient souvent après 40 ans les personnes en surpoids ou aux antécédents familiaux de diabète. Ces personnes fabriquent de l'insuline, soit en petite quantité, soit elle fonctionne mal. Elles peuvent vivre sans apport d'insuline mais doivent suivre un régime sans hydrates de carbone et si cela est insuffisant pour contrôler leur diabète on leur prescrit des médicaments.
 
Cependant le diabète sucré peut être déclanché à la suite d'une pancréatite, d'une hématocromatose ou d'un déséquilibre hormonal.
 
Nous avons vu précédemment les syndromes du diabète en MTC. Cependant, il s'agit du stade précoce du diabète quand il n'est pas soigné. Lorsque le diabète est régulé par l'insuline,  les signes du Vide de Yin sont masqués car l'insuline draine la Chaleur - Vide ainsi que les symptômes du Vide de Yin. On peut avoir l'impression que le Vide de Yin est peu sévère mais en fait cela ne veut pas dire que la maladie ne progresse pas, les signes sont justes masqués et le pathogène progresse.
 
C'est pour cela que même en l'abscence de manifestations de Vide de Yin, même si le diabète est bien géré, le patient à intérêt à se faire traiter afin d'éviter les complications du diabète. Parmi les complications, on compte les problèmes oculaires, les AVC, les oedèmes, la surdité, la gangrène, l'impuissance. Ces troubles représentent une aggravation du Vide de Yin ou il s'agit de syndromes supplémentaires qui provoquent directement ou indirectement le Vide de Yin.
 
Lors de l'apparition de la maladie, on constate un Vide de Yin acquis ou constitutionnel. Essentiellement un Vide de Yin des Reins, ce qui explique les facteurs héréditaires et le diabète chez les personnes agées. Il peut s'accompagner d'un Vide de Yin du Poumon ou de l'Estomac mais on observe souvent une intrication des divers syndromes. Il y en a juste un qui prédomine à un moment donné.
 
Ensuite se développe de la Chaleur - Vide, un Vide de Qi (P, Rte), de l'Humidité, une stagnation du Qi du F ou un Feu du F, une stagnation d'aliments qui alimente le Feu de l'E.
 
 
Les causes de l'évolution du diabète sont les mêmes que celles qui déclanchent le diabète, à savoir :
 
  • Les repas et boissons irréguliers : les aliments Doux et gras lèsent la Rate qui à son tour produit de l'Huimidité ou génère de l'Humidité - Chaleur ou encore une stagnation d'aliments dans l'Estomac. La prise d'alcool favorise le Feu du Foie qui lèse directement le Yin.
  • Les Emotions comme la pensée ou les soucis qui se reportent sur la Rate et la colère qui provoque une stagnation du Qi du F puis un Feu du F.
  • L'excès de travail et le surmenage ainsi que les excès sexuels et les grossesses répétées portent atteinte aux R et au Qi Vital.

 

On a donc les facteurs primaires et les facteurs secondaires. Dans la première étape de la maladie qui est le déclanchement du diabète, le facteur causal interagit avec le facteur secondaire car à lui seul, le Vide de Yin ne provoque pas le diabète, sauf dans le diabète de type I car dans ce cas, il est constitutionnel. En effet, si l'on se réfère aux pics d'apparition de la maladie sont 5 - 7 ans et 12 - 14 ans, ils correspondent aux cycles de croissance où le Yin est le plus actif. A l'inverse les facteurs déclanchants dits secondaires prédominent dans le diabète de type II.

 

La prise d'insuline provoque l'abscence des symptômes de Vide de Yin, les symptômes apparents sont dus aux facteurs secondaires, et, même s'ils sont peu sévères, il faut toujours tonifier le Yin et questionner le patient sur ses symptômes au moment où la maladie est survenue ou lorsque le diabète se déséquilibre.

 

Les principaux syndromes qui découle du Vide de Yin dans le diabète ou qui l'aggravent sont :

1 - le Vide du Qi de la Rte avec fatigue, membres faibles, selles molles, perte de l'apétit...

2 - le Vide de Rate et l'Humidité avec nausées, goût sucré dans la bouche, vertiges, oppression de la poitrine... ; ou Humidité - Chaleur.

3 - la stagnation du Qi du Foie avec mélancolie, dépression, mauvaise humeur, réactions inappropriées aux situations, gonflements, rots, syndrome prémenstruel... et qui engendre un Feu du Foie.

4 - Stagnation d'aliments avec Plénitude de l'épigastre, rots, goût aigre dans la bouche... et qui engendre un Feu de l'Estomac.

 

 

 
 
 
 

Publié dans pathologies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article